Du gaz surfe sur les ondes spirales de la Galaxie

Une équipe menée par Karsten Kretschmer a analysé les observations effectuées par l’observatoire de rayons gamma INTEGRAL (ESA) pour mesurer la vitesse à laquelle se déplace le gaz chaud éjecté par les étoiles massives dans les régions intérieures de la Voie Lactée. La vitesse s'avère étonnamment élevée: le mouvement est d'environ 200 km / s plus rapide que la vitesse à laquelle tournent les étoiles et le gaz de la Voie Lactée. La mesure de la vitesse se fait en utilisant l'effet Doppler des rayons gamma émis par 26Al, un isotope radioactif qui est produit dans les étoiles massives et soufflé dans l'espace interstellaire où il décroit après une vie d'un million d'années.

Cela signifie qu'une grande partie de ce gaz peut se déplacer à grande vitesse pendant une longue période et donc sur de longues distances avant de s'arrêter quand il rencontre d'autres gaz. De ce fait, ils en déduisent que les étoiles massives qui éjectent 26Al sont probablement situées sur le bord d'attaque des bras spiraux, et soufflent la plupart de leurs éjectas sur de grandes distances dans les régions situées entre les bras spiraux. Cette observation permet de comprendre comment les étoiles et les supernovae pilotent le développement à long terme du gaz interstellaire dans notre Voie Lactée. Comment le gaz est enrichi avec des noyaux atomiques fraîchement produits et recyclés en étoiles de nouvelle génération et comment cela affecte le flux du gaz à grande échelle dans la Galaxie sont des questions fondamentales en astrophysique.

L'étude sera publiée dans un prochain numéro de la revue "Astronomy and Astrophysics", une prépublication est disponible à http://arxiv.org/abs/1309.4980
 

 

Longitude-velocity diagram of the Milky Way showing the high speed of hot gas containing Aluminium-26 (blue shading) compared to measurements of cold gas and theoretical expectations.

French
date: 
2013-09-23