Sauter la navigation.
Logo APC

X-Shooter - Présentation

X-shooter : un spectrographe pour le VLT

X-shooter est un spectromètre de deuxième génération pour le Very Large Telescope (VLT) de l' ESO (European Southern Observatory). Il doit être réalise par un consortium international (Danemark, Italie, Hollande, France) auquel l'ESO participe directement. Il a été approuvé par l'ESO le 23 octobre 2003. Le spectromètre aura une très large bande (entre 0.32 et 1.9 mm, soit de l'ultraviolet à l'infrarouge proche) et il a été conçu pour observer des sources transitoires, non prédictibles et à évolution rapide, avec une résolution spectrale et une profondeur en magnitude les meilleures possibles. Les sources concernées sont surtout les rémanences des sursauts gamma et les supernovae de type Ia, ainsi que leurs galaxies hôtes. La brièveté du temps de réaction est cruciale, car elle permet d'observer ces sources lorsqu'elles sont le plus brillantes, offrant la possibilité de sonder le milieu intergalactique à des redshift allant jusqu'à 15. A ces redshifts d'après les résultats de WMAP, on estime que les premières étoiles ont apparu. L'observation des rémanences de sursauts gamma nécessite en outre une coordination avec les satellites de détection du rayonnement gamma : INTEGRAL (2003-2008), Swift (2004-2007), Glast (2006-2011), ce qui implique un développement rapide de l'instrument pour un utilisation scientifique dès début 2008.
L'équipe française est formée par des chercheurs et ingénieurs du GEPI de l'Observatoire de Paris, d' APC et du Service d'Astrophysique du CEA . Elle a pour mission de construire l'Integral Field Unit de l'instrument (GEPI) et de préparer les logiciels d'analyse des données (APC/GEPI/CEA). Les équipes vont recevoir du temps d'observation en échange de leur travail. En espérant d'observer le sursaut le plus lointain !